• Le saviez-vous ?

    Comme son titre l'indique, cette rubrique traitera sur des petits savoirs ordinaires mais utiles.

  • Tôt ou tard nous sommes tous amenés à quitter notre cocon familial pour différentes raisons : études, travail, indépendance, ... C'est une décision assez difficile pour tout le monde même pour ceux qui se sentent prêts à franchir cette étape : c'est un nouveau rythme de vie à prendre, de nouvelles responsabilités, un nouveau côté administratif, des courses à faire, ...

    J'ai passé cette épreuve il y a deux ans pour mes études et j'étais vraiment stressée. Le début était vraiment difficile, se retrouver toute seule dans une nouvelle ville, dans une nouvelle école et dans un nouveau appartement, j'étais vraiment perdue. Pour tout vous dire j'ai fait une petite dépression mais quand j'ai réalisé qu'il y avait des avantages à être toute seule, j'ai commencé à faire ma petite vie. 

    J'ai eu l'idée de rédiger cet article car avec le Coronavirus je suis revenue habiter chez ma mère et pour tout vous dire ma semi indépendance m'a énormément manqué.

    Voici les bienfaits que j'ai pu découvrir durant mes deux années d'indépendance :

    • Vous pouvez décorer votre chez-vous comme bon vous semble : bouger vos meubles, rajouter de la décoration ou en retirer.
      Moi c'est ce que j'apprécie le plus depuis que je suis toute seule.
    • Vous pouvez manger à l'heure que vous voulez sans suivre le rythme de vos parents.
      Pour la petite anecdote quand je suis revenue chez ma mère c'était vraiment galère au niveau des heures de repas, il a fallut que je me réhabitue à manger à 12h et 19h30 alors que chez moi c'était plutôt 13h et 20h45.
    • Vous n'avez pas vos parents derrière votre dos : les missions des tâches ménagères à faire quand ils partent travailler, ce temps est révolu ! Si vous n'avez pas envie de faire la vaisselle un soir, vous ne le faites pas. Le ménage c'est quand vous voulez !
    • Vous pouvez regarder votre programme télé quand vous voulez et surtout ce que vous voulez, plus besoin de se battre à celui qui aura la télé en premier pour regarder ce qu'il veut.
    • Vous pouvez faire ce que vous voulez à manger, à condition de manger quand même équilibrer !
    • Vous pouvez faire votre routine dans la salle de bain pendant le temps que vous voulez.
    • Vous pouvez inviter qui vous voulez sans autorisation, faire des petites soirées chez vous ou encore sortir avec des ami(e)s.
    • Vivre dans un appartement seul(e) c'est aussi profiter du silence : être au calme quand tu fais tes devoirs rien de mieux. 
    • C'est également rester au téléphone pendant des heures avec vos ami(e)s/copain/copine, parler de ce que vous voulez, sans avoir peur de déranger vos parents qui se trouvent dans la chambre juste à côté.
    • Tu as toujours rêvé d'avoir ton propre chat ? C'est le moment idéal ! Moi c'est ce que j'ai fait la deuxième année (le temps de m'installer complètement et d'avoir l'argent pour, bien entendu).
    • Tu peux également faire tranquillement ton petit sport pour garder la forme, lire un livre, écouter de la musique à fond (enfin pas trop non plus, il ne faut pas déranger ses voisins), chanter à tue-tête, dormir sur le canapé, danser, se parler à soi-même (un de mes passes temps favoris), ...

    Tout ça pour vous dire que vivre seul(e) ce n'est pas la chose la plus désagréable au monde, c'est juste un temps d'adaptation. Une fois que vous aurez goûté à cette indépendance vous n'aurez plus envie de vivre chez vos parents ou à la rigueur revenir chez eux pendant les vacances. 

    Pin It

    1 commentaire
  • L'un des points principaux dans toutes les matières que j'ai pu découvrir durant mes études, notamment sur celles traitant sur la gestion des entreprises, est la signalétique visuelle. En effet durant mon DUT j'ai dû créer des affiches, des logos, des pages de présentations pour mes rapports, des brochures, des flyers et j'en passe. Au départ je me cassais un peu la tête en essayant de faire de beaux photomontages avec les logiciels que j'avais à disposition mais ça me prenait un temps fou. C'est alors que j'ai découvert une application qui m'a sauvé la vie et je suis sûre qu'elle vous sera utile pour au moins faire les pages de présentations de vos rapports de stage, de vos dossiers, etc... Cette application s'appelle Canva.

    Application utile : Canva

    Canva est une application sur smartphone mais vous pouvez aussi la trouver en ligne sur internet, sur la communication visuelle telle que les affiches, CV, carte de visite, etc... C'est une application très facile à utiliser et gratuite même s'il y a quelques images payantes et autres. Bien entendu il y a une version premium qui est plus destinée aux entrepreneurs.

    Je vous conseille vivement cette application pour au moins les pages de présentation de vos dossiers, c'est toujours plus agréable de lire un rapport avec une présentation originale et qui sait ça pourrait vous rajouter un point bonus ? Moi j'ai eu quelque fois des points bonus grâce à ça alors tentez le coup, vous ne perdrez rien ! 

    PS : Essayez de mettre aussi des citations dans vos dossiers, ça peut vous rapporter des points bonus aussi !

     

    J'ai utilisé Canva pour mon header.

    Application utile : Canva

     

    Source : Canva

    Pin It

    6 commentaires
  • Cette légende japonaise raconte que si l'on plie mille grues en origami, on peut voir son vœu exaucé notamment en terme de santé, de bonheur, d'amour ou de longévité.

    Cette légende a inspiré une fillette nommée Sadako Sasaki diagnostiquée, suite à un malaise lors d'une compétition de course à pied, d'une leucémie due au bombardement atomique d'Hiroshima.

    Après avoir entendu parler de cette légende, la jeune fille s'est mis en tête de confectionner mille grues avec tous les papiers qu'elle trouvait, jusqu'aux étiquettes de ses flacons de médicaments, pour voir son vœu se réaliser, celui de guérir de cette maladie.

    Malheureusement, elle mourut peu de temps après le 25 octobre 1955 à l'âge de 12 ans, sans avoir pu achever sa tache soit 644 grues au total.

    C'est alors que ses amis de classe ont voulu lui rendre hommage en pliant les 356 grues restantes.

    Aujourd'hui, dans le Parc de la Paix d'Hiroshima, se dresse une statue dédiée à la mémoire Sadako tenant une grue en or dans ses bras ouverts. À sa base se trouve cette inscription : « Ceci est notre cri. Ceci est notre prière. Pour construire la paix dans le monde. » Et chaque des enfants du monde entier viennent déposer des guirlandes de grues autour de la statue.

    Légende des mille grues (Japon)

    Source : WikipédiaLes 1000 grues

    Pin It

    11 commentaires
  • C'est en lisant un livre que j'ai appris ce qu'était le terme de mutisme sélectif.

     
    Le mutisme sélectif est un trouble anxieux dans lequel un individu, le plus souvent un enfant qui est normalement capable de parler, est incapable de parler lors de situations particulières. Le mutisme sélectif coexiste habituellement avec la timidité ou l'anxiété sociale (souvent sévère).
     

    Les enfants et adultes souffrant de mutisme sélectif sont pleinement capables de parler mais ne sont pas capables de parler lors de situations particulières, lors de situations dans lesquelles la parole leur est demandée. Le comportement peut être perçu par les autres comme de la timidité ou de l'impolitesse. Un enfant souffrant du mutisme sélectif peut être totalement silencieux à l'école pendant des années tout en parlant librement ou même excessivement chez lui. Il existe divers degrés de ce trouble : certains enfants participent pleinement à des activités et semblent sociables mais ne parlent pas, d'autres ne vont parler qu'à des enfants du même âge mais pas aux adultes, d'autres vont parler à des adultes lorsqu'il leur est posé une question ne demandant qu'une réponse courte mais jamais à des enfants du même âge, et d'autres encore ne parleront à personne et prendront part, le cas échéant, au peu des activités qui leur sont proposées. Dans une forme grave, connue en tant que « mutisme progressif », le trouble progresse jusqu'à ce que la personne atteinte ne parle plus à personne quelle que soit la situation, même à des membres proches de la famille.

    Par définition, le mutisme sélectif est caractérisé par :

    • une impossibilité constante (ou une très grande difficulté) de prendre la parole dans des situations sociales particulières (dans lesquelles il y a une attente de parole, comme à l'école) bien que la personne souffrante parle dans d'autres situations ;
    • le trouble interfère avec la réussite scolaire ou professionnelle, ou avec la communication sociale ;
    • la durée du trouble est de plus d’un mois (il n'est pas restreint au premier mois d'école);
    • l'impossibilité de parler n'est pas due à un manque de connaissance dans la langue ou de confort avec la langue parlée dans la situation sociale ;
    • le trouble n’est pas mieux expliqué par un trouble de la communication (bégaiement, etc.) et ne se déclare pas uniquement dans le cadre d’un trouble envahissant du développement (autisme, etc.), de la schizophrénie ou d’une autre psychose.

    Surtout chez les jeunes enfants, le mutisme sélectif est parfois confondu avec un trouble du spectre autistique (comprend notamment l'autisme), en particulier si l'enfant agit de manière renfermée en présence du diagnosticien, ce qui peut conduire à un mauvais traitement. Même si les gens autistes peuvent aussi souffrir de mutisme sélectif, ils présentent d'autres comportements (battement de la main, comportement répétitif, isolement social même parmi les membres de la famille comme ne pas répondre à son nom) qui les différencient des enfants atteints du mutisme sélectif.

    Source : Wikipédia


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique