• Le saviez-vous ?

    Comme son titre l'indique, cette rubrique traitera sur des petits savoirs ordinaires mais utiles.

  • Pinterest

    Comme le titre de l'article l'indique, je suis en pleine rupture amoureuse. Un ami m'a conseillé d'écrire (il se reconnaîtra si il lira mon article) ce que je ressentais et le fait d'écrire m'a toujours fait du bien, donc je suis son conseil. J'aurai très bien pu l'écrire sur une feuille de papier ou sur Word mais j'ai finalement opté sur mon blog, pourquoi ?

    • Parce que mon blog m'a suivi dans toutes mes bonnes et lourdes épreuves et le fait de vous partager ce qui va suivre va pouvoir qui sait vous permettre de vous exprimer sur vos ruptures ou autre. Mais c'est surtout pour vous dire que ça peut arriver à tout le monde et qu'il faut en parler.

     

    /!\ Cet article ne sera pas dédié à des conseils, en effet pour l'instant c'est encore trop frais pour moi et pour le moment j'ai juste l'impression d'être dans un mauvais rêve et que je vais me réveiller dans pas longtemps ... 

    Pour pouvoir vous dire ce que je ressens actuellement, je vais devoir commencer par le début. Je serai brève mais c'est nécessaire pour moi de vous exposer ma situation sans trop rentrer dans le personnel mais en étant quand même nature avec vous.

    /!\ Je ne veux pas de votre pitié, ni que vous prenez mon parti, j'ai fait quand même des erreurs tout comme mon "copain" (je n'arrive pas encore à le considérer comme mon ex, car sachant qu'on a prévu de se revoir pour en parler de vive voix ensemble et au fond de moi j'ai encore un minuscule espoir...)


     J'ai rencontré mon copain à la fin de ma première année de licence, nous étions dans le même groupe de TD (l'université divise les promos en des sortes de classes) mais ce qui nous a rapproché c'est qu'on avait choisi la même option obligatoire, c'est-à-dire le volley. N'ayant eu qu'un copain avant, dans une relation assez courte en seconde, je ne m'intéressais pas spécialement aux garçons, donc pour tout vous dire pour moi c'était une brève connaissance et sans plus. De plus étant assez timide je fuyais et je fuis encore beaucoup les garçons. 

    Enfin bref, étant donné que j'avais un bon niveau car je fais du volley en club, la prof ne me mettait quasi jamais avec les filles, mais ce n'est pas pour autant que j'étais dans la même équipe que lui ni sur le même terrain, on n'a jamais été ensemble pour tout vous dire.

    Un soir, je prenais le même tram que lui pour aller au volley (dans mon club), il m'a demandé mon numéro de téléphone avec l'idée en tête de faire une soirée avec tout le groupe de TD. Je lui ai donné poliment mon numéro de téléphone en lui spécifiant bien que j'étais en plein changement d'opérateur et donc que je ne pouvais ni recevoir de messages ni répondre (ce qui m'arrangeait car je ne suis pas du tout soirée). Bien évidemment il a pris ça comme un échec mais je n'en savais rien.

    Environ 1 mois après on s'est retrouvé presque à côté en cours magistral et il m'a vu sur mon téléphone, donc il a essayé de m'envoyer un message. Et c'est comme ça qu'on a commencé à se parler et à se voir petit à petit. 


     Malheureusement quand on s'est mis ensemble en mai, la licence ne me plaisait pas donc j'étais à la recherche d'une nouvelle orientation pour la rentrée en septembre que j'ai trouvé par la suite mais dans une autre ville. Et c'est comme ça comme qu'on a commencé à avoir une relation à distance.

    Pour plus d'informations, rendez-vous sur mon article : relation à distance

    Notre problème c'est qu'on a eu la distance rapidement sans avoir eu le temps de mettre les points sur les I, j'entends par-là installer un climat de confiance surtout que lui est plutôt extraverti (à souvent sortir dans les bars et tout) et moi introvertie, ce qui ne m'a pas trop aidé. J'avais déjà de gros soucis de confiance en moi donc j'ai beaucoup de mal à accorder ma confiance aux personnes. Je me suis mise des barrières ultra renforcées et il a fallu qu'il les brise une par une, ce qui a été long et difficile par moment surtout sur un sujet où tous les couples doivent passer normalement : le sexe. J'ai dû faire un gros travail sur moi et lui il a dû avoir beaucoup de patience.

    • Quand on est pas prêt(e), on n'est pas prêt(e) mais il faut rassurer la personne avec qui on est en lui disant que "ce n'est pas parce que je ne t'aime pas que je ne le fais pas, j'ai besoin de temps et d'être en accord avec moi même." 

     

    Puis avec le temps tout s'est arrangé et on a même emménagé ensemble 3/4 mois, c'était vraiment top ! Vous allez me dire pourquoi 3/4 mois ? Et bien parce que il a décidé de s'engager dans l'armée. 


     

    Voilà environ 9 mois que je suis/étais en couple avec un militaire ! Ce n'est vraiment pas facile déjà psychologiquement et au niveau de voir son copain vraiment pas souvent car il s'est engagé loin de chez moi. Et encore là j'ai dû faire de gros efforts psychologiques pour me mettre en accord avec le fait que c'est militaire (ce n'était pas du tout ce que je voulais dans ma vie mais je l'aimais alors je l'ai suivi dans ses choix). 

    Malgré ça les 6 premiers mois se sont bien passés, il était vraiment occupé car il était en formation donc il n'avait pas forcément le temps de sortir et tout. Mais depuis la fin de sa formation il avait plus de temps libre et donc à sortir plus avec ses camarades.


     

    Je suis du genre à toujours avoir une discussion quand quelque chose n'allait pas dans notre couple parce que je ne voulais pas laisser les choses s'envenimer mais il n'a jamais été réceptif à ce genre de conversation.
    Après tellement d'effort de ma part pour qu'il me parle, il était trop tard, il avait déjà pris en quelque sorte sa décision, si bien qu'il a commencé à parler avec d'autres filles alors qu'on était encore ensemble... A la suite de son aveu "je t'aime mais je ne sais plus si je suis heureux", on a décidé de prendre notre temps pour réfléchir jusqu'à temps qu'on se revoit. 

    Quand il est revenu, il recevait pleins de notifications de d'autres filles que je ne connaissais pas, je savais qu'il y avait quelque chose même avant de voir ses notifications, je ne suis pas naïve...

    Ce qui m'a poussé à faire un acte que je déteste (je n'en suis pas fière) : regarder dans son portable, et j'ai découvert les messages suivants "tu es une bombe", "on peut se voir ce soir", "tu ne m'as jamais goûté" ou encore "tu sais j'ai attendu 1 an avec mon ex pour qu'on couche ensemble, ça prouve que je suis quelqu'un de bien". C'était la douche froide mais à un point, je ne me suis pas fait trompée (du moins je ne crois pas) mais c'est tout comme pour moi.

    Puis on a eu une discussion (enfin j'ai fait la discussion toute seule), je ne lui ai pas avoué que j'avais fouillé dans son portable mais je lui ai dit que je n'étais pas naïve et que je savais qu'il parlait avec d'autres filles, ce à quoi il m'a répondu "ma décision était prise depuis un moment", or je n'en savais rien.

    Il m'a quitté sans trop d'explications, juste "si je meurs je n'ai pas envie d'avoir de regrets, j'ai envie de m'amuser à fond, je t'aime mais je ne peux plus continuer". J'en ai déduis que le fait qu'il voit ses potes s'amuser à draguer/coucher à droite et à gauche, lui a donné envie de faire la même chose et je me mettais en travers de sa route. Je croyais qu'il n'allait pas se laisser influencer comme ça, finalement il m'a confirmé la mauvaise réputation que les militaires ont : infidèle et pas honnête.
    Après je suis sûre que il y a des militaires biens, je ne veux pas vous influencer ! 


     Je suis triste et en colère, 2 ans que j'étais avec lui et je devais emménager avec lui l'année prochaine. Il m'a tellement blessé, je ne méritais pas ça, j'ai toujours été là pour lui parce que être militaire ce n'est pas du tout facile non plus. Je me sens tellement vide, je ne vois que le négatif pour le moment : plus de câlins, plus de bisous, plus de superbes moments ensemble, j'adorais sa famille, plus rien. Maintenant je fais les courses à Carrefour ça me rend nostalgique parce que on s'amusait (on jouait à cache-cache), manger des beignets, regarder une série, il y a tellement de choses que je lui associe que je le vois partout maintenant et ça me fait mal. Je lui ai dit qu'il faisait une grosse bêtise et qu'il devait encore réfléchir mais au fond de moi je ne sais même pas si j'ai envie que "ça s'arrange" (dire ça, me fait du mal), je ne sais pas si il le/me mérite.

    J'ai fait tellement d'efforts pour le satisfaire, sur des points qu'il m'avait demandé d'améliorer alors que lui n'a pas prêté attention à ceux que je lui demandais (comme celui de faire un peu plus attention à moi quand on était à distance). Quand il rentrait c'était le meilleur des copains mais quand il partait, il se contentait juste de notre petite routine qu'on avait mis en place. C'est quelqu'un de bien mais il s'est perdu, il a perdu des choses qui étaient bien en lui parce que il s'est laissé influencer...

    Un cœur c'est vraiment lourd à porter surtout quand celui que tu aimes tellement, te quitte pour ça. J'ai vraiment du mal à m'en remettre (ça ne fait même pas une semaine encore), j'ai envie de me terrer dans un trou et hiberner jusqu'à ce que le temps fasse son effet ou encore me réveiller de ce cauchemar... Mais je ne peux rien faire de tout ça, je subis mes journées, je pleure, je ne mange plus beaucoup, je n'arrive plus à prendre soin de moi, le soir c'est le pire moment, je ne pense qu'à lui, je rêve de lui sans faire exprès, je l'aime tellement vous savez.

    Mais malgré tout je ne me dénigre pas sur le fait que j'aurais pu faire mieux ou encore que j'ai été une mauvaise copine ou autre parce que j'ai vraiment tout donné, je n'ai pas de regrets là-dessus et je sais ce que je vaux, j'ai été une super copine qui a toujours bien pris soin de son copain ! La seule faute dont je suis coupable c'est d'avoir tardé à faire certaines choses.
    De plus, je me lève tous les matins, je m'habille même si je ne fais aucun effort sur mon look, j'essaye de sortir un peu, du moins pour aller au volley et j'ai de merveilleux amis qui sont là pour moi, qui font tous ce qu'ils peuvent pour me remonter le moral.
    Mais j'ai mal, je souffre, je n'ai pas forcément envie de prendre du plaisir ni à sourire, je me sens comme une coquille vide et je me demande si je pourrai refaire confiance à quelqu'un...

    Pinterest

    Pin It

    votre commentaire
  • Que ce soit chez les jeunes mais aussi chez les adultes, le piercing d'oreille est de plus en plus à la mode. En effet j'en possède moi-même quelques uns et j'en suis très fière : 2 sur les lobes d'oreilles de chaque côté et un sur l'helix ainsi qu'au tragus sur l'oreille droite.

    (Voici mon oreille droite à peu près, je n'ai plus du tout les mêmes boucles d'oreille et si vous l'avez remarqué il m'en manque une ^^)

     

    Avant de vous lancer, il faut vous renseigner : où le faire sur l'oreille, dans quel commerce, comment ça se passe, ... 

    Où se faire percer sur l'oreille ?


     

    Tout d'abord voici une image sur laquelle vous pouvez découvrir tous les piercings possibles de faire accompagnés de leurs noms.

    Source : American Body Art 

    Bijoutier ou perceur professionnel ?


     

    Dans une bijouterie, les commerçants utilisent la plupart du temps le pistolet également appelé le "perce oreille". Cet outil n'est pas le plus recommandé, en effet il est réputé pour être "sale" (le pistolet voit beaucoup d'oreilles de différentes personnes) mais il est aussi réputé pour déchirer les tissus de l'oreille et donc la cicatrisation est plus compliquée.

    Pour ma part je me suis fait percer mes 4 trous sur les lobes au pistolet et je n'ai pas eu de complications. Après tout dépend des personnes, je suis plutôt quelqu'un qui cicatrise bien mais pour les personnes qui ont plus de mal à cicatriser ou encore qui ont des allergies, je ne conseille pas de le faire au pistolet.

    /!\ Ne pas se faire percer le cartilage au pistolet, ça peut vous le briser ! /!\

    Chez un perceur professionnel, il utilise le plus souvent l'aiguille qui est à usage unique et donc l'hygiène est beaucoup plus respectée qu'au pistolet. Mais ce n'est pas tout, les perceurs suivent également des normes d'hygiènes strictes : gants stériles, bijou stérile, utilise des produits exprès pour le perçage, ... Donc vous l'aurez compris, il est préférable d'aller chez un perceur professionnel !

    Entretien


     

    Une fois percé, il faut entretenir votre piercing en le désinfectant, en le tournant et en gardant le bijou pendant un certain temps. Le commerçant/professionnel qui vous aura percé vous le dira, chaque professionnel à une méthode différente.

    Douleur ?


     

    Dans mon cas ayant fait mes piercings sur les lobes il y a longtemps au pistolet, je ne me souviens plus trop de la douleur mais ce dont je me souviens c'est que je n'ai pas pleuré donc ça veut dire que la douleur était largement supportable.

    Pour l'helix que j'ai bien évidemment fait à l'aiguille, fait certes un peu plus mal que les lobes car c'est du cartilage fin. Le perçage en lui même est supportable mais c'est après que c'est un peu douloureux, l'endroit percé chauffe pendant un certain temps et c'est vraiment délicat de dormir sur l'oreille où il y a votre nouveau piercing.

    Pour le tragus, il m'a fait plus mal que l'helix car notamment le cartilage est plus épais. Pour la petite anecdote quand je l'ai fait j'étais hyper stressée et il faisait très chaud alors pour tout vous dire j'ai faillit tourner de l’œil, non pas à cause de la douleur mais à cause du stress. Je suis une personne qui a peur de beaucoup de choses et qui stresse parce que je m'imagine le pire alors que finalement ce n'était pas si terrible que ça x) 

    Après la douleur dépend de la personne, certaines peuvent ressentir la douleur plus que d'autres.

    Prix


     Lobes : entre 20 et 30€

    Cartilages helix, tragus, daith, industriel, ... : entre 30 et 60€

    Pin It

    votre commentaire
  • Tôt ou tard nous sommes tous amenés à quitter notre cocon familial pour différentes raisons : études, travail, indépendance, ... C'est une décision assez difficile pour tout le monde même pour ceux qui se sentent prêts à franchir cette étape : c'est un nouveau rythme de vie à prendre, de nouvelles responsabilités, un nouveau côté administratif, des courses à faire, ...

    J'ai passé cette épreuve il y a deux ans pour mes études et j'étais vraiment stressée. Le début était vraiment difficile, se retrouver toute seule dans une nouvelle ville, dans une nouvelle école et dans un nouveau appartement, j'étais vraiment perdue. Pour tout vous dire j'ai fait une petite dépression mais quand j'ai réalisé qu'il y avait des avantages à être toute seule, j'ai commencé à faire ma petite vie. 

    J'ai eu l'idée de rédiger cet article car avec le Coronavirus je suis revenue habiter chez ma mère et pour tout vous dire ma semi indépendance m'a énormément manqué.

    Voici les bienfaits que j'ai pu découvrir durant mes deux années d'indépendance :

    • Vous pouvez décorer votre chez-vous comme bon vous semble : bouger vos meubles, rajouter de la décoration ou en retirer.
      Moi c'est ce que j'apprécie le plus depuis que je suis toute seule.
    • Vous pouvez manger à l'heure que vous voulez sans suivre le rythme de vos parents.
      Pour la petite anecdote quand je suis revenue chez ma mère c'était vraiment galère au niveau des heures de repas, il a fallut que je me réhabitue à manger à 12h et 19h30 alors que chez moi c'était plutôt 13h et 20h45.
    • Vous n'avez pas vos parents derrière votre dos : les missions des tâches ménagères à faire quand ils partent travailler, ce temps est révolu ! Si vous n'avez pas envie de faire la vaisselle un soir, vous ne le faites pas. Le ménage c'est quand vous voulez !
    • Vous pouvez regarder votre programme télé quand vous voulez et surtout ce que vous voulez, plus besoin de se battre à celui qui aura la télé en premier pour regarder ce qu'il veut.
    • Vous pouvez faire ce que vous voulez à manger, à condition de manger quand même équilibrer !
    • Vous pouvez faire votre routine dans la salle de bain pendant le temps que vous voulez.
    • Vous pouvez inviter qui vous voulez sans autorisation, faire des petites soirées chez vous ou encore sortir avec des ami(e)s.
    • Vivre dans un appartement seul(e) c'est aussi profiter du silence : être au calme quand tu fais tes devoirs rien de mieux. 
    • C'est également rester au téléphone pendant des heures avec vos ami(e)s/copain/copine, parler de ce que vous voulez, sans avoir peur de déranger vos parents qui se trouvent dans la chambre juste à côté.
    • Tu as toujours rêvé d'avoir ton propre chat ? C'est le moment idéal ! Moi c'est ce que j'ai fait la deuxième année (le temps de m'installer complètement et d'avoir l'argent pour, bien entendu).
    • Tu peux également faire tranquillement ton petit sport pour garder la forme, lire un livre, écouter de la musique à fond (enfin pas trop non plus, il ne faut pas déranger ses voisins), chanter à tue-tête, dormir sur le canapé, danser, se parler à soi-même (un de mes passes temps favoris), ...

    Tout ça pour vous dire que vivre seul(e) ce n'est pas la chose la plus désagréable au monde, c'est juste un temps d'adaptation. Une fois que vous aurez goûté à cette indépendance vous n'aurez plus envie de vivre chez vos parents ou à la rigueur revenir chez eux pendant les vacances. 

    Pin It

    7 commentaires
  • L'un des points principaux dans toutes les matières que j'ai pu découvrir durant mes études, notamment sur celles traitant sur la gestion des entreprises, est la signalétique visuelle. En effet durant mon DUT j'ai dû créer des affiches, des logos, des pages de présentations pour mes rapports, des brochures, des flyers et j'en passe. Au départ je me cassais un peu la tête en essayant de faire de beaux photomontages avec les logiciels que j'avais à disposition mais ça me prenait un temps fou. C'est alors que j'ai découvert une application qui m'a sauvé la vie et je suis sûre qu'elle vous sera utile pour au moins faire les pages de présentations de vos rapports de stage, de vos dossiers, etc... Cette application s'appelle Canva.

    Application utile : Canva

    Canva est une application sur smartphone mais vous pouvez aussi la trouver en ligne sur internet, sur la communication visuelle telle que les affiches, CV, carte de visite, etc... C'est une application très facile à utiliser et gratuite même s'il y a quelques images payantes et autres. Bien entendu il y a une version premium qui est plus destinée aux entrepreneurs.

    Je vous conseille vivement cette application pour au moins les pages de présentation de vos dossiers, c'est toujours plus agréable de lire un rapport avec une présentation originale et qui sait ça pourrait vous rajouter un point bonus ? Moi j'ai eu quelque fois des points bonus grâce à ça alors tentez le coup, vous ne perdrez rien ! 

    PS : Essayez de mettre aussi des citations dans vos dossiers, ça peut vous rapporter des points bonus aussi !

     

    J'ai utilisé Canva pour mon header.

    Application utile : Canva

     

    Source : Canva

    Pin It

    6 commentaires
  • Cette légende japonaise raconte que si l'on plie mille grues en origami, on peut voir son vœu exaucé notamment en terme de santé, de bonheur, d'amour ou de longévité.

    Cette légende a inspiré une fillette nommée Sadako Sasaki diagnostiquée, suite à un malaise lors d'une compétition de course à pied, d'une leucémie due au bombardement atomique d'Hiroshima.

    Après avoir entendu parler de cette légende, la jeune fille s'est mis en tête de confectionner mille grues avec tous les papiers qu'elle trouvait, jusqu'aux étiquettes de ses flacons de médicaments, pour voir son vœu se réaliser, celui de guérir de cette maladie.

    Malheureusement, elle mourut peu de temps après le 25 octobre 1955 à l'âge de 12 ans, sans avoir pu achever sa tache soit 644 grues au total.

    C'est alors que ses amis de classe ont voulu lui rendre hommage en pliant les 356 grues restantes.

    Aujourd'hui, dans le Parc de la Paix d'Hiroshima, se dresse une statue dédiée à la mémoire Sadako tenant une grue en or dans ses bras ouverts. À sa base se trouve cette inscription : « Ceci est notre cri. Ceci est notre prière. Pour construire la paix dans le monde. » Et chaque des enfants du monde entier viennent déposer des guirlandes de grues autour de la statue.

    Légende des mille grues (Japon)

    Source : WikipédiaLes 1000 grues

    Pin It

    11 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique